• Oury

Les enjeux RH pour rester en télétravail

Comment maintenir le télétravail dans les habitudes ?


Le 4 mai, peu avant le déconfinement, la ministre du Travail Muriel Pénicaud révélait qu’avec la crise sanitaire du coronavirus, 25 % des Français avaient goûté au télétravail. Un chiffre vraiment marquant puisqu’en 2017, ils étaient à peine 7 %. Or, après le 11 mai, bien des salariés se sont habitués à ce mode de travail à distance et apprécieraient fortement de rester en télétravail après le déconfinement. Car si beaucoup craignaient solitude et perte des repères ou de motivation, nombreux sont ceux qui ont finalement su s’organiser et pour qui cette liberté, associée à l’absence de trajet pour se rendre dans les locaux de l’entreprise, s’est révélée bénéfique.


Télétravail et coronavirus : une pratique qui risque de durer après la crise


Avec le confinement, le télétravail s’est imposé comme le seul moyen ou presque de continuer bien des activités. L’occasion pour les DRH, autrefois frileux sur le sujet, de se rendre compte que cette organisation pouvait s’avérer tout à fait efficace. Résultat, dans un sondage mené par l’Association nationale des DRH, 74 % d’entre eux pensent pérenniser la pratique à long terme.

Peut-on rester en télétravail ? La réponse est donc oui, même s’il faut s’attendre à ce que le travail se dirige globalement vers un modèle hybride mêlant présentiel et distanciel. Les visites sur le lieu de travail restent essentielles pour se retrouver mais le déploiement accéléré du télétravail pendant la crise a prouvé qu’il était possible d’être efficace à distance.


Gestion des RH à distance, le nouveau défi


La gestion des ressources humaines est souvent vue comme « le management humain par l’humain et entre humains ». Il semble en outre qu’on se montre plus facilement empathique et impliqué lorsqu’on se rencontre en face à face. Des arguments qui semblent rendre difficile la gestion des RH à distance. A travers l’ordinateur, le contrôle du travail effectué, des pauses, des avancées des projets donne vite au GRH, voire au manager, une position d’espion.

Il faut également savoir maintenir le contact et la cohésion d’équipe à distance, alors que les salariés se trouvent dans un cadre familier, un décor qui rappelle peu l’ambiance de travail. Le bureau et les enjeux de son travail semblent loin, ce qui peut pousser les salariés à se démobiliser. Les RH vont donc devoir trouver de nouvelles façons de booster leurs équipes.


RH à distance : les méthodes inexploitées mais à disposition


Or, les solutions à ces difficultés sont déjà là, et rester en télétravail après le 11 mai est tout à fait gérable, pour les salariés comme les RH. La distance implique en effet l’utilisation de nouveaux outils, notamment en matière de communication. Tout le monde ou presque a par exemple pu apprendre à maîtriser les différents outils de visioconférence pour les réunions, et s’est habitué à gérer les plateformes de partage de document, au moins dans les versions de base.


Ces outils, s’ils sont nouveaux ou différents, ne changent pas fondamentalement la posture du GRH. Rester en télétravail après le coronavirus n’implique pas de révolution des ressources humaines. Maintenir le dialogue, la cohésion d’équipe, la motivation, assurer le bien-être au travail, sont les mêmes enjeux RH en télétravail qu’on retrouve en présentiel. Il s’agit donc d’un défi managérial essentiellement technique. On peut toutefois souligner la question clé de la confiance qui doit se renforcer entre managers et salariés en télétravail pour que cette nouvelle organisation fonctionne...


Les RH ont alors un rôle de soutien important pour accompagner les managers dans la transition technique de leur travail. Ces derniers doivent en effet maîtriser les outils collaboratifs en détail, pour être force de mobilisation pour les salariés et gérer leurs difficultés. Ce rôle moteur des managers, en lien avec les DRH, peut être sensiblement facilité par des formations appropriées : en phase avec les évolutions du travail après la crise sanitaire, ODK Consulting propose des formations en vente, management et négociation adaptées à ces nouvelles organisations : parce que l’activité doit reprendre, mais différemment, et que le télétravail semble s’enraciner durablement dans les nouvelles pratiques !

94 vues

Tous droits réservés ODK Consulting 2019 | Mentions légales - Politique de confidentialité

  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc